Pélé VTT - Jour 2 : Le flash mob !

19 août 2014

Le deuxième jour du pélé vtt : dur...

Ce matin, les jeunes se lèvent tôt (à 7h). Le départ étant vers 8h30, il faut préparer son sac, ranger l’intérieur de la tente, prendre le petit déjeuner (à 7h30), se préparer, prendre son vélo et faire le grand carré de départ avant de partir. Certains ont eu le courage de se lever encore plus tôt pour participer à la messe qui a lieu tous les matins à 6h30.

Les pédalants sont donc partis pour leur journée avec la bénédiction du ggg et des abs. Pour ce deuxième jour, le thème était l’entraide : les équipes qui aidaient le plus les autres recevaient en récompense des bonbons. Le nom des équipes gagnantes est révélé chaque matin, juste avant le départ au carré.
Chaque jour, les équipes ont deux « missions » :
- remplir le cahier du pèlerin, à l’aide d’un abs ou d’un anim (dans ce cahier il y a aussi des prières et des chants)
- faire quelque chose en rapport avec le thème.



La journée a bien commencé, le temps spirituel n’a bien sûr pas été oublié. Quelques montées ont été particulièrement dures. Une collégienne nous dit :
« C’était plus dur qu’hier. Hier, on a retenu une grosse montée en particulier. Mais aujourd’hui on en a retenu 3 ou 4 vraiment difficiles. »
Une journée, assez éprouvante pour certains. Globalement, il y a eu beaucoup de blessures dues au soleil (coups de chaleur, coups de soleil), quelques chutes sans gravité, égratignures minimes, mais on peut clairement retenir quelques blessures plus graves. Deux jeunes sont tombées dans une descente. L’une est passée par-dessus son vélo et a un problème à la clavicule et l’autre a chuté en essayant de l’éviter. Cette dernière a une blessure à la jambe. Leurs parents ont été prévenus et elles sont parties à l’hôpital.
Prions pour leur rétablissement et pour leurs familles. Je vous tiendrai informés de leur état. Je ne me permets pas de vous donner leurs noms car je ne leur ai pas demandé l’autorisation pour cela.

Arrivés sur le campement, les équipes ont pris leur douche et se sont rassemblées pour faire un flash-mob. Il s’agit d’une chorégraphie, une danse, organisée notamment par notre gg staff qui y a mis toute son énergie. Grâce au père d’un des collégiens, l’équipe ttv multimédias (dont je fais partie) a pu filmer le flash-mob de haut avec un avion. Ce flash-mob sera inclus dans le dvd du pélé. Nous remercions ce parent d’avoir mis son avion au service du pélé car grâce à lui, nous avons de magnifiques prises.
Après ça, les garçons ont joué au foot (comme tous les jours en fait). Et tout le monde a aussi pu profiter des superbes toilettes sèches...

La veillée de ce soir était sur le modèle d’Intervilles. Les staffs choisissaient une ou plusieurs personnes de chaque sous-camp pour un défi. Pour mieux comprendre, il y a deux sous-camps : le sous-camp rouge et le sous-camp bleu. Ils sont constitués chacun de la moitié des équipes du campement total. Cela pour des raisons d’organisation, par exemple pour la nourriture, ça permet de ne pas avoir trop de personnes au même endroit.

Gagnants de la veille :

Les équipes gagnantes du cri d’équipe sont : Pierre du Luxembourg, St Gens et les gagnants exceptionnels, les staffs. Le cri d’équipe est répété tous les matins juste avant le départ pour se donner courage.
Ceux qui ont le mieux rempli leur livret du pèlerin sont les membres de l’équipe Pierre du Luxembourg (encore une fois !).

Zoom sur les rôles du pélé : les staffs :

Les staffs sont les jeunes de 15 à 18 ans qui portent un t-shirt jaune. Ils s’occupent des tâches ménagères du campement. Comme par exemple nettoyer les douches, installer la sono, aider à la cuisine, monter et démonter les tentes, mettre les sacs dans le camion. Ce sont eux aussi qui accueillent les pédalants à leur arrivée en faisant l’allée d’honneur. Ils sont formés et coordonnés par les gg staffs. Ils ont un rôle clé sur le camp.

Anecdote :

Le diacre Nicolas se révèle être extrêmement doué pour faire du diabolo. Qui l’aurait cru ?!